Bienvenue sur le site de la majeure Affaires Publiques (AP) de Sciences Po Lille.

Responsables de la majeure AP

Simon Fromont

Maître de conférences en droit public

Domaines de recherche : contrats publics ; administration électronique ; droit funéraire.

Dorothée Reignier

Maître de conférences en droit public

Domaines de recherche : droit institutionnel ; droit parlementaire ; droit comparé.

Édito des responsables de la majeure AP

Affaires publiques, deux mots tellement riches de sens qu’il est difficile d’en réduire la portée à un simple éditorial.

Deux mots qui peuvent, aussi, intimider, brider ou autocensurer lorsque vient le moment du choix.

Mais deux mots qui sont aussi porteurs de rigueur, d’innovation et d’éthique.

Et surtout deux mots qui sont très représentatifs à la fois d’un état d’esprit et d’une fonction qui vont animer la formation.

L’état d’esprit tout d’abord pour celles et ceux qui aspirent à comprendre la chose publique, soit parce qu’ils comptent la servir, soit parce qu’ils veulent la comprendre pour en retirer un cadre de formation.

La fonction, ensuite, puisqu’il s’agit d’offrir à celles et ceux qui y participent, des potentialités d’insertion, au gré de leurs envies : concours administratifs, évidemment, mais pas que. Le Master Affaires publiques accueille celles et ceux qui ambitionnent disposer d’une formation d’excellence et pratique.

Au-delà de cette dernière ambition, cette formation offre une pluridisciplinarité adaptée aux enjeux des affaires publiques, tout en offrant un cadre de spécialisation. Le stage vient donc clôturer le cycle, après détermination d’une démarche d’insertion qu’il a précisément pour objet de faciliter. Celui-ci peut s’accomplir aussi bien dans une administration que dans une entreprise, en France comme à l’étranger.

Affaires publiques, c’est surtout ouvrir les possibles et de développer un esprit critique. Rejoindre le cycle de formation en Affaires publiques, c’est donc rejoindre une démarche qui consiste à s’intéresser et s’interroger sur le fonctionnement du système de gouvernance de l’Etat, tout en l’élargissant largement à l’Union Européenne.

Comprendre pour penser l’action publique, tel est notre objectif.

Simon Fromont et Dorothée Reignier


Objectif de la formation

La majeure Affaires Publiques (AP) s’adresse à celles et ceux qui veulent comprendre la dynamique de l’action publique dans sa dimension institutionnelle et matérielle ainsi que dans la rencontre entre les acteurs publics et privés, aussi bien à l’échelle de l’État que dans une perspective internationale ou européenne.
Tout en revendiquant une approche pluridisciplinaire qui permet de concilier les différentes approches d’une même question, la majeure Affaires Publiques est structurée autour d’un socle juridique important.
Elle propose aux étudiantes et aux étudiants de choisir deux spécialités parmi trois au Semestre 3, de manière à affiner leur projet professionnel avant un dernier semestre de stage :

  • Finance et politiques économiques
  • Enjeux de sécurité et de justice
  • Enjeux sanitaires et sociaux

Il s’agit d’une formation exigeante, qui permet d’acquérir des connaissances et des compétences nécessaires à l’exercice d’une activité professionnelle dans le secteur public ou privé, que celle-ci passe par la réussite aux concours administratifs ou non.
La majeure Affaires Publiques ouvre à un large éventail de carrières et d’opportunités.


Principaux débouchés

  • Les métiers de la fonction publique, via la voie des concours (ENA, INET, EHSP, Administrateurs des Assemblées, EN3S, IRA Attaché territorial, entre autres) ou avec un statut de contractuel, en France, au niveau local et national, mais aussi en Europe.
  • L’accès à une préparation Grands Concours constitue un débouché naturel pour celles et ceux qui se destinent à la Fonction publique.
  • Le secteur privé en lien direct avec les Administrations (cabinets de conseil, d’audit, entre autres), dans les entreprises prestataires de service aux Collectivités (Bâtiment, services) ou sans lien direct avec celles-ci (Assurances, Industries, Énergie, Culture, Communication).
  • Les métiers du droit (Magistrats, Avocats, Concours Police-Justice) sont également accessibles à l’issue de cette formation, avec ou sans formation parallèle et/ou complémentaire.