Océane Lefebvre, étudiante en filière générale, promotion 2021 (Nina Simone)

“J’avais personnellement un projet professionnel arrêté qui se tournait vers la fonction publique. Ainsi, le choix de la Majeure MAP s’avérait être une évidence, puisqu’il est la voie royale pour les concours administratifs à Sciences Po Lille. Plus généralement, les débouchés après cette Majeure sont nombreux et variés (concours administratifs, contractuel de la fonction publique, avocat, conseiller en cabinet de conseil, etc.). Même si mon projet professionnel était plus ou moins arrêté, il était important pour moi de ne pas se fermer de portes. Enfin, j’ai une appétence certaine pour le droit public, et avais envie d’acquérir un socle de connaissances solide dans ce domaine.

“J’aime beaucoup le fait que notre formation soit à la fois théorique et opérationnelle. Au-delà du socle très théorique de connaissances en droit et en politiques publiques acquis, nous sommes amenés à développer une approche très opérationnelle, notamment via des exercices de mises en situation. Une grande place est laissée aux praticiens, afin que ces derniers apportent leurs expériences, parfois leurs anecdotes, et leurs regards professionnels sur l’enseignement des notions les plus élémentaires. Cette formation nous permet ainsi d’envisager de passer les concours à la fin de notre scolarité, mais également de rentrer immédiatement sur le marché du travail.”

“Cette formation est enrichissante, intensive et utile à tous ceux privilégiant des carrières dans la fonction publique par la voie des concours, la voie contractuelle ou encore dans d’autres domaines relevant des affaires publiques tels que le consulting ou encore les carrières d’avocats. Elle m’a personnellement apporté un solide socle de connaissances et de compétences en matière d’action publique, pour passer les concours administratifs, mais également pour préparer mon entrée dans la vie professionnelle.”


Emilien Bayette, étudiant en filière générale, promotion 2021 (Nina Simone)

“Depuis la deuxième année à Sciences Po Lille, j’ai entretenu une certaine appétence pour le domaine des affaires publiques : le droit administratif, le droit des collectivités territoriales sont des disciplines juridiques qui m’ont rapidement plu. Par conséquent, j’ai tenté de compenser cette approche théorique par la pratique en réalisant des stages en collectivités territoriales, puis en administrations déconcentrées. Ces expériences ont ainsi confirmé ma volonté de devenir haut-fonctionnaire, et ce faisant, d’intégrer un master d’affaires publiques. Soucieux de me présenter aux concours de la fonction publique, je savais que la majeure « Métiers de l’Action Publique » était la plus adéquate pour ce parcours. C’est ainsi que mon choix d’orientation s’est porté sur la majeure MAP.”

“La formation propose des enseignements de plus en plus précis, et professionnalisants, ce qui permet aux étudiants et étudiantes de se préparer sérieusement à l’entrée dans le monde professionnel, ainsi qu’aux différents concours possibles à la suite de cette formation. En outre, les enseignements sont de grande qualité, délivrés par des professionnels très compétents, et des professeurs reconnus pour leurs travaux et leurs recherches. Cela nous donne des moyens d’apprentissage et d’instruction remarquables. Puis, les sujets et thématiques traités pendant cette formation sont, pour toute personne intéressée par le domaine public, passionnants. Nos enseignements nous permettent de mieux cerner la complexité des défis économiques, politiques, sociaux ou environnementaux que nous affrontons aujourd’hui, ce qui est très enrichissant.”

“Globalement, je suis très satisfait de la formation MAP, et ce à cause de plusieurs apports. Tout d’abord, par son caractère intensif et ses cours denses, la formation permet aux étudiants et étudiantes d’acquérir une certaine capacité de réflexion et de travail. Elle nous force à devenir polyvalent dans le domaine public, et organisé afin de répondre aux différents rendus et exigences du cycle master. De plus, elle garantit, notamment à travers le semestre 3, une approche plus professionnalisante grâce à des séminaires enseignés par des praticiens. A titre d’exemple, plusieurs mises en situation collective, ou gestion de crises sont organisées dans le séminaire « Préparation aux concours de la fonction publique territoriale ». Enfin, par le domaine des affaires publiques qu’elle cherche à enseigner, elle pousse les étudiants et étudiantes à demeurer pleinement au courant de l’actualité administrative, et d’une certaine manière du pays. Cette nécessité nous permet d’accentuer notre curiosité et de nous nourrir d’un esprit critique ainsi que d’une réactivité intellectuelle. Tous ces apports m’amènent aujourd’hui à vouloir me présenter aux concours de la fonction publique.”


Benjamin Sorez, promotion 2022 (Alan Turing)

“Je suis rentré à Sciences Po Lille dans l’idée de devenir magistrat. Puis au fil des rencontres, des enseignements et des opportunités professionnelles que j’ai pu avoir je me suis vite rendu compte que je préférai intégrer l’administration active, c’est-à-dire participer à la conception et la mise en œuvre des politiques publiques. Les stages que j’ai pu réaliser en préfecture et au sein de collectivités territoriales m’ont conforté dans mon choix. Je veux servir l’Etat dans les territoires. Dès ma deuxième année, j’ai donc pu suivre les enseignements de droit public proposés par l’école et lors de ma 3e année au Canada, j’ai veillé à suivre des cours en lien avec les affaires publiques. Je souhaite préparer les concours dits « A+ » de la fonction publique d’État et de celle territoriale. Je savais qu’intégrer la majeure Affaires Publiques serait le meilleur moyen de le faire.”

“Les enseignements proposés en Affaires Publiques sont exigeants mais permettent de construire notre propre parcours professionnel et de nous poser les bonnes questions. Que vous souhaitiez passer les concours de la fonction publique, travailler dans le secteur parapublic, le secteur privé ou exercer un métier lié au droit, vous trouverez dans la majeure « Affaires Publiques » des cours qui vous plaisent, si vous êtes animé par la volonté de servir l’intérêt général. Ce que j’apprécie particulièrement c’est l’aspect pratique de nos enseignements. Il ne nous est plus demandé de simplement montrer un savoir théorique, il faut utiliser ce savoir pour analyser et réagir à des situations. On nous apprend à comprendre mais aussi gérer la complexité qui définit notre monde contemporain.”

“Je recommande la formation Affaires Publiques aux étudiants qui envisagent de mettre leurs talents au service de l’intérêt général. La majeure m’apporte des connaissances diverses qui me seront utiles dans le cadre de la préparation des concours administratifs. Elle répondra aux attentes des étudiants curieux qui veulent affiner leur esprit critique et intéressé par la chose publique.”


Soraya Idir, promotion 2022 (Alan Turing)

“Je suis rentrée à Sciences qu’à partir de la 4A (c’est à dire la première année de master). J’ai choisi la filière Affaires publiques car ce master était dans la continuité de mon parcours initial (licence de droit + M1 de droit public) et correspondait aux attendus de mon projet professionnel (projet de passer les concours de la fonction publique étatique).”

“Ce qui est intéressant dans le master Affaires publiques est le coté pluridisciplinaire des enseignements. On étudie aussi bien le droit que l’économie ou encore l’histoire. Il existe tout de même un certain intérêt dominant pour la matière juridique car cette dernière est le fondement global de l’administration. Il existe une diversité de profils qui est tout aussi intéressante de connaître : les camarades de promo envisagent de multiples carrières diverses ce qui permet d’en apprendre de chacun.”

“Je recommande le master Affaires publiques à tout.e.s qui sont intéressés par l’administration ou qui sont curieux et souhaitent en connaitre davantage. Ce master a la chance de convenir à de multiples débouchés !”